La RD Congo va vacciner plus de 16 millions de personnes contre la fièvre jaune

Gabon Matin

La République démocratique du Congo a lancé ce mardi, une campagne de vaccination préventive contre la fièvre jaune, qui cible plus de 16,3 millions de personnes – une première contre cette maladie en Afrique en 2021.

Auteur : Gabon Matin
© 2021 D.R./GabonTime

La RD Congo va vacciner plus de 16 millions de personnes contre la fièvre jaune

La République démocratique du Congo a lancé ce mardi, une campagne de vaccination préventive contre la fièvre jaune, qui cible plus de 16,3 millions de personnes – une première contre cette maladie en Afrique en 2021.

La campagne – qui aura lieu dans sept des 26 provinces de la République démocratique du Congo et ciblera les personnes âgées de neuf mois à 60 ans, parmi lesquelles près de 300 000 réfugiés – est le résultat d’une collaboration impliquant les autorités sanitaires du pays avec le soutien de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et d’autres partenaires tels que la Fondation Bill et Melinda Gates, Gavi l’Alliance du vaccin, PATH, l’UNICEF et Village Reach.

La campagne a nécessité plus d’un an de préparation et a été partiellement retardée par la pandémie de COVID-19.

« Répondre à d’autres urgences sanitaires est désormais doublement difficile au moment où les pays travaillent dur pour contenir la pandémie de COVID-19 », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « Même si la fièvre jaune est une maladie dangereuse, il est facile de l’éviter avec une simple injection dans le bras. Cette campagne illustre le fait qu’en s’adaptant à la nouvelle normalité, en travaillant ensemble et en innovant, nous pouvons éviter d’autres épidémies et combattre la COVID-19  ».

L’OMS fournit un soutien technique et de coordination de la campagne, des formations aux vaccinateurs, de même que des outils de contrôle en temps réel permettant entre autres la gestion des données et une enquête post-campagne.

Bien que la République démocratique du Congo ait introduit la vaccination contre la fièvre jaune dans son programme national de vaccination de routine en 2003, la couverture vaccinale reste autour de 56 %, en-dessous du minimum recommandé de 80 %. La faible couverture vaccinale a mené à une résurgence de la maladie dans le pays, avec six épidémies entre 2010 et 2019. Une épidémie majeure en Angola, un pays voisin, en 2016 s’est propagée à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, et à deux provinces.

La fièvre jaune est causée par un virus se propageant par la piqûre d’un moustique infecté. Certains patients peuvent développer des symptômes graves, parmi lesquels une forte fièvre et une jaunisse (un jaunissement de la peau et des yeux).

« Nous saluons le lancement de cette campagne de vaccination préventive, ainsi que la mobilisation des organisations partenaires et de la population qui s’est appropriée la campagne et prend part aux efforts collectifs pour éliminer la fièvre jaune dans le pays », a déclaré Dr Luc Alungu, ministre provincial de la Santé de la Tshopo, l’une des sept provinces où la vaccination aura lieu.

La campagne de vaccination fait partie d’une stratégie globale visant à éliminer les épidémies de fièvre jaune (dite EYE, pour Elimination of Yellow Fever Epidemics) dans le monde d’ici 2026. L’OMS, l’UNICEF, Gavi l’Alliance du vaccin et plus de 50 partenaires soutiennent la République démocratique du Congo et d’autres pays à haut risque afin d’évaluer les risques épidémiques, de déployer des campagnes de vaccination, de travailler avec les communautés et d’exécuter des activités de riposte, dont la surveillance et les diagnostics en laboratoire.

Des mesures préventives à l’échelle de la nation sont également nécessaires pour s’assurer de la protection de toute la population à risque. Des capacités de détection et de riposte rapides aux épidémies, ainsi qu’une prévention à long terme, font partie intégrante d’un contrôle durable de la fièvre jaune.

En janvier, la Guinée et le Sénégal ont mené des campagnes de vaccination contre la fièvre jaune après que des cas ont été détectés. En 2021, mise à part la République démocratique du Congo, le Nigeria, la République du Congo et le Soudan mèneront eux aussi des campagnes de vaccination préventive de la fièvre jaune, ciblant un total de 53 millions de personnes dans les quatre pays.

Le fardeau de la fièvre jaune en Afrique est estimé entre 84 000 et 170 000 cas sévères et entre 29 000 et 60 000 décès chaque année. Vingt-sept pays africains présentent un risque maximal d’épidémies de fièvre jaune.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Pauvreté

La Covid-19 pourrait faire passer le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté à plus d’un milliard d’ici 2030

Les conséquences graves à long terme de la pandémie de Covid-19 pourraient pousser 207 millions de personnes...

Contacter la rédaction

Merci d’utiliser le formulaire ci-après pour contacter notre équipe. Vous pouvez joindre également la rédaction en...
COVID-19

Coronavirus au Gabon : point journalier du 10 mai 2021

Gabon Matin vous livre le point journalier du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à...
Top