RDC : les violations des droits de l’homme baissent de 21% en un mois selon l’ONU

Gabon Matin

Quelques 492 cas de violations des droits de l’homme ont été enregistrés au mois de juillet sur tout le territoire de la République démocratique du Congo, soit 21% de moins que les 624 relevés au mois de juin, a fait valoir dans son dernier rapport le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH).

Auteur : Gabon Matin
© 2021 D.R./GabonTime

RDC : les violations des droits de l’homme baissent de 21% en un mois selon l’ONU

Quelques 492 cas de violations des droits de l’homme ont été enregistrés au mois de juillet sur tout le territoire de la République démocratique du Congo, soit 21% de moins que les 624 relevés au mois de juin, a fait valoir dans son dernier rapport le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH).

Le rapport précise que les groupes armés ont été responsables de 50% du nombre total de violations enregistrées sur l’ensemble du territoire. Les violations commises par les groupes armés ont connu une diminution de 32%, entre juin et juillet, passant de 368 à 248.

Les combattants de divers groupes Maï-Maï notamment UPLC, Malaika, Zelambuma, Apa na Pale, FPP/AP et PERCI ont commis le plus grand nombre de violations au cours du mois dernier. Par ailleurs, les agents de l’Etat ont commis 43% des violations des droits de l’homme documentées en juillet, soit 244 violations.

Environ 89,4% des violations documentées en juillet 2021 ont été commises dans les provinces affectées par les conflits en RDC, a signalé le BCNUDH citant le Nord-Kivu, l’Ituri, le Sud-Kivu et le Tanganyika.

Dans les provinces non affectées par les conflits, 51 violations des droits de l’homme ont été documentées en juillet 2021, soit 10,5% des violations documentées sur l’ensemble du territoire.

La totalité de ces violations est attribuable à des agents de l’Etat, dont des policiers, des militaires des FARDC et des agents de l’Agence nationale des renseignements (ANR).

Le rapport salue par ailleurs la condamnation, par l’Etat congolais, de certains auteurs des violations des droits de l’homme. Dont au moins 35 militaires des FARDC, 6 agents de la PNC et 20 combattants des groupes armés.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.

Contacter la rédaction

Merci d’utiliser le formulaire ci-après pour contacter notre équipe. Vous pouvez joindre également la rédaction en...
Communiqué

Communiqué final du conseil des ministres du 23 mars 2021

Gabon Matin vous livre le communiqué final du Conseil des ministres du 23 mars 2021 tenu à Libreville par...
Recompenses

Ali Bongo prend part à la 1ère édition du Concours national des meilleurs élèves

Ali Bongo Ondimba a pris part ce mardi à la cérémonie solennelle de remise des prix aux 67 des 122 lauréats de la...
Top