Maroc : Le Conseil économique et social appelle à mettre fin au mariage des enfants

Gabon Matin

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) du Maroc a plaidé, mercredi à Rabat, à mettre fin à la pratique du mariage des enfants, soulignant l’importance de l’adoption d’une stratégie globale visant à abolir cette pratique et à impulser le développement socio-économique.

Auteur : Gabon Matin
© 2019 D.R./GabonTime

Maroc : Le Conseil économique et social appelle à mettre fin au mariage des enfants

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) du Maroc a plaidé, mercredi à Rabat, à mettre fin à la pratique du mariage des enfants, soulignant l’importance de l’adoption d’une stratégie globale visant à abolir cette pratique et à impulser le développement socio-économique.

Lors d’un atelier de restitution de l’avis du CESE sur le sujet du mariage d’enfants avec comme thème « Que faire face à la persistance du mariage d’enfants au Maroc ?  », le conseil a souligné que cette stratégie s’articule autour de trois axes majeurs à savoir, l’amélioration du cadre juridique et du système judiciaire en harmonisant les dispositions du code de la famille avec la constitution et les conventions internationales par l’abrogation des articles 20, 21 et 22 ayant trait aux mariages des enfants.

Selon le président du CESE, Ahmed Reda Chami, il s’agit d’un atelier de restitution d’un rapport qui concerne le mariage des enfants qui ont moins de 18 ans et qui sont encore mineurs, particulièrement les jeunes filles, « un sujet très important en matière économique, sociale et environnementale ».

« Cette pratique est toujours répandue au Maroc malgré l’adoption du code de la famille, puisque 85% des demandes de mariage se sont soldées par une autorisation entre 2011 et 2018 », a-t-il déclaré à la presse, appelant dans ce sens à une révision du Code de la famille.

Pour sa part, Chouaib Jaouad, membre de la commission des affaires sociales et de la solidarité du CESE, a indiqué qu’il est prévu dans le cadre des ODD que le Royaume s’engage à éliminer le phénomène du mariage d’enfants d’ici 2030 en agissant sur le plan législatif et sur les politiques publiques.

Il a appelé le gouvernement et le parlement à accorder une attention particulière à cette question sur le moyen et le long termes.

Cet avis adopté à l’unanimité lors de la centième session ordinaire du CESE, analyse les raisons et les effets de la persistance de cette pratique, avant de proposer des actions opérationnelles en vue de l’éradiquer. Son élaboration a nécessité une revue des textes juridiques en vigueur, l’organisation de plusieurs auditions avec les acteurs concernés ainsi que des débats entre les différentes catégories qui composent le conseil.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Activités présidentielles

Ali Bongo reçoit en audience l’ambassadeur de l’Union Européenne

Ali Bongo Ondimba s’est entretenu ce vendredi au Palais présidentiel avec S.E Madame Rosario Bento Pais et S.E...
Engagement politique

Franck Ping : « La solidité du Gabon doit naître de la bonne gouvernance et du respect des institutions »

L’homme d’affaires gabonais Franck Ping, accusé par le régime d’Ali Bongo de détournement de fonds publics, a rompu le...
Eliminatoires CAN 2021

Aubameyang attendu ce lundi soir dans la tanière des Panthères du Gabon

En prélude à la première journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021 qui se disputera cette semaine, les Panthères...
Top