Ouverture à Libreville d’un séminaire national sur l’identification, le suivi et la gestion des risques budgétaires

Gabon Matin

Le ministre en charge de l’Economie et des Finances, Monsieur Roger Owono Mba, a procédé ce jour à l’ouverture du séminaire national sur l’identification, le suivi et la gestion des risques budgétaires organisé par le ministère et le Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique centrale (Afritac Centre/FMI).

Auteur : Gabon Matin
© 2019 D.R./GabonTime

Ouverture à Libreville d’un séminaire national sur l’identification, le suivi et la gestion des risques budgétaires

Le ministre en charge de l’Economie et des Finances, Monsieur Roger Owono Mba, a procédé ce jour à l’ouverture du séminaire national sur l’identification, le suivi et la gestion des risques budgétaires organisé par le ministère et le Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique centrale (Afritac Centre/FMI).

« La mise en œuvre du Plan de relance de l’économie (PRE) voulu par Monsieur le Président de la République, son Excellence ALI BONGO ONDIMBA, en vue de surmonter les difficultés enregistrées par notre économie suite à l’effondrement des cours de nos principaux produits de base exportés, nécessite pour l’Etat gabonais d’améliorer nos prévisions budgétaires en prenant en compte tous les éléments de risque de nature à nous éloigner des objectifs affichés. Cet impératif de rigueur, qui nous astreint à renforcer les dispositifs institutionnels et techniques de prévisions budgétaires, constitue la principale raison d’être du présent séminaire », a indiqué le ministre lors de son allocution.

Articulé autour de cinq (5) exposés et des travaux pratiques, ce séminaire vise à former les participants sur les aspects conceptuels et les dispositifs institutionnels et pratiques d’identification, d’évaluation et de gestion des risques budgétaires. Les administrations financières, la Banque centrale, le Parlement, le Conseil économique, social et environnemental, la Cour des comptes, la Cour constitutionnelle, les collectivités locales et les partenaires techniques et financiers sont concernés par ces ateliers.

Pour rappel, la directive 01/11-UEAC-190-CM-22 de la CEMAC relative aux lois de finances dispose en son article 45 (alinéa 11) qu’un rapport identifiant et évaluant les principaux risques budgétaires doit être joint en annexe au projet de loi de finances initiale.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Investissements étrangers

Transformation agricole : Biendi Maganga Moussavou et Jean Fidèle Otandault font le point

Le ministre de la Promotion des investissements et des Partenariats public-privé, Jean Fidèle Otandault et son...
Justice

Mboumbou Miyakou au Maroc pour la 2e édition de la Conférence internationale sur la justice

Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Justice, garde des Sceaux, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, conduit...
Science

L’Homme de Neandertal, l’ancêtre des Européens, s’est éteint faute de fécondité !

Une baisse légère de la fécondité des jeunes femmes néandertaliennes sur des milliers d’années parviendrait à expliquer...
Top