Niger : l’ONU et la CEDEAO condamnent les violences après l’annonce des résultats provisoires du scrutin présidentiel

Gabon Matin

L’ONU et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont condamné jeudi les violences survenues au Niger à la suite de l’annonce des résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle du 21 février.

Auteur : Gabon Matin
© 2021 D.R./GabonTime

Niger : l’ONU et la CEDEAO condamnent les violences après l’annonce des résultats provisoires du scrutin présidentiel

L’ONU et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont condamné jeudi les violences survenues au Niger à la suite de l’annonce des résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle du 21 février.

Dans un communiqué conjoint l’ONU et la Commission de la CEDEAO ont pris note de l’annonce des résultats provisoires par la Commission électorale nationale indépendante du Niger.

Rappelant les conclusions de la mission d’observation de la CEDEAO, elles félicitent le peuple nigérien pour la grande mobilisation et la participation pacifique au scrutin présidentiel.

«  La CEDEAO et les Nations Unies condamnent fermement les actes de violences survenus suite à la proclamation des résultats provisoires et appellent toutes les parties prenantes à la retenue », écrivent les deux institutions dans leur communiqué conjoint.

Les deux organisations invitent les parties prenantes «  à se conformer aux dispositions légales qui garantissent le déroulement pacifique du processus électoral, notamment à celles relatives aux procédures de règlement des contentieux électoraux, et les encouragent à œuvrer ensemble afin de conduire le processus électoral à son terme  ».

La CEDEAO et les Nations Unies renouvellent leur disponibilité à accompagner le peuple nigérien dans ses efforts pour consolider la paix et la démocratie.

La Commission électorale nationale indépendante a proclamé mardi la victoire du candidat du pouvoir Mohamed Bazoum avec 55,7% des voix face à celui de l’opposition Mahamane Ousmane, qui a contesté ces résultats et s’est proclamé vainqueur avec 50,3%. Depuis, des troubles ont lieu à Niamey, la capitale, et d’autres villes du pays, des manifestants descendant dans les rues et s’en prenant aux forces de l’ordre qui ont répliqué à coups de gaz lacrymogènes.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.

Contacter la rédaction

Merci d’utiliser le formulaire ci-après pour contacter notre équipe. Vous pouvez joindre également la rédaction en...
Police

La DGDI ouvre son antenne provinciale à Ntoum

Le ministre gabonais de l’Intérieur Lambert Noël Matha, a procédé ce samedi 28 décembre dans la commune de Ntoum à...
Front social

Code du travail : Levée immédiate de la grève d’avertissement des syndicats

Le Gouvernement et la coalition des organisations syndicales signataires du préavis de grève du 17 janvier 2020 ont...
Top