Lee White participe à un panel d’experts sur les conséquences du Covid-19 en Afrique

Gabon Matin

Le ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat, des Objectifs de développement durable et du Plan d’affectation des terres, Lee White, a pris part ce mardi à un panel d’experts portant sur les conséquences du Covid-19 en Afrique, particulièrement sur la préservation de la faune et le développement des communautés locales.

Auteur : Gabon Matin
© 2020 D.R./GabonTime

Lee White participe à un panel d’experts sur les conséquences du Covid-19 en Afrique

Le ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat, des Objectifs de développement durable et du Plan d’affectation des terres, Lee White, a pris part ce mardi à un panel d’experts portant sur les conséquences du Covid-19 en Afrique, particulièrement sur la préservation de la faune et le développement des communautés locales.

Organisée par la Fondation du Caucus international pour la conservation (ICCF), cette rencontre, à laquelle participaient des membres du Congrès américain, avait pour objectif de trouver des solutions en vue de développer des politiques en faveur de la préservation de la faune, tout en assurant la santé publique et la durabilité des moyens d’existence des populations ainsi que la sécurité alimentaire.

Tout en rappelant que le commerce des espèces sauvages et la consommation de viande de brousse jouent un rôle indéniable dans la transmission de pathogènes des animaux aux humains, les experts ont tour à tour exposé les défis auxquels sont confrontés les communautés vulnérables.

Le ministre Lee White a, pour sa part, opté pour une meilleure connaissance des zoonoses infectieuses afin de prévenir les potentielles épidémies. A cet effet, il a déclaré :

« Plutôt que d’interdire la chasse et le commerce d’espèces sauvages qui représentent une importante source de protéines et de revenu pour les ménages ruraux et urbains, nous devons trouver des solutions locales. Il nous faut donc améliorer notre connaissance des maladies zoonoses, identifier les espèces animales les plus susceptibles de transmettre des maladies à l’homme et interdire leur consommation comme ce fut le cas pour les primates avec le virus Ebola. Mon pays le Gabon a récemment interdit l’exploitation de toutes les espèces de pangolin et de chauve-souris responsables de la pandémie du Covid-19  ».

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Etudiants à l’étranger

Covid 19 : Le cri d’alarme des doctorants Gabonais de France pour une année dérogatoire de bourse

Face à la paralysie de toutes leurs activités de recherche et de rédaction orchestrée par l’épidémie de Covid-19, les...
Terrorisme

Nigeria : 25 personnes tuées par un groupe armé dans une nouvelle attaque

Vingt-cinq personnes ont été inhumées dimanche dans l’État de Sokoto, dans le nord-ouest du Nigeria, à la suite d’une...
Egypte 2019

CAN 2019 : Sénégal, Nigeria, Algérie et Tunisie se disputeront en demi-finales ce dimanche !

Sur les 24 nations en compétition depuis le 21 juin, elles ne sont plus que 4 à désirer du trophée final. En effet, au...
Top