Le récent dialogue OPEP-Gabon incarne le ferme soutien de l’Afrique à la stabilité du marché

Gabon Matin

La réunion bilatérale Opep-Gabon qui a eu lieu le 24 juillet a envoyé un nouveau signal quant à la force du dialogue et de la coopération entre l’Opep et les pays producteurs africains.

Auteur : Gabon Matin
© 2020 D.R./GabonTime

Le récent dialogue OPEP-Gabon incarne le ferme soutien de l’Afrique à la stabilité du marché

La réunion bilatérale Opep-Gabon qui a eu lieu le 24 juillet a envoyé un nouveau signal quant à la force du dialogue et de la coopération entre l’Opep et les pays producteurs africains.

Un tel dialogue est essentiel pour le respect de l’accord de réduction de la production mondiale de l’Opep d’avril, auquel tous les pays membres africains de l’Opep participent. Le soutien du Gabon à la stabilité du marché mondial et à la coopération énergétique est important et donne confiance aux opérateurs et futurs investisseurs qui cherchent à faire des affaires en Afrique centrale.

«  Le secrétaire général de l’Opep, Mohammed Sanusi Barkindo, est un défenseur de l’Afrique et a toujours indiqué clairement que le dialogue Opep-Afrique serait une priorité pour faire entendre la voix de l’Afrique sur la scène énergétique mondiale », a déclaré NJ Ayuk, président de la Chambre africaine de l’énergie.

« Le gouvernement du Gabon et le Ministère du Pétrole, du Gaz et des Mines du pays ont toujours été des participants actifs au dialogue mondial sur l’énergie entre l’Afrique et des institutions telles que l’Opep. Le Gabon a des agents publics engagés à lutter pour leur pays, leur peuple et la prospérité économique. Une telle démarche rend notre industrie meilleure pour les Africains et pour les investisseurs  », a-t-il ajouté.

Le 12e cycle de licences offshore en cours au Gabon a été lancé en novembre 2018 et a déjà rencontré un succès significatif, qui s’est traduit par la signature d’un nombre record de CPP en Afrique subsaharienne l’année dernière. En réponse aux conditions de marché en cours et à la pandémie de Covid-19, le ministère du Pétrole, du Gaz et des Mines a prolongé la date limite de soumission au-delà du 30 avril 2020. Le cycle prolongé donne aux investisseurs l’occasion de continuer à étudier ce qui est l’une des frontières en amont les plus chaudes d’Afrique, avec 35 blocs proposés.

Le nouveau Code des Hydrocarbures du pays, la loi n°002/2019 du 16 juillet 2019, offre désormais un régime fiscal en amont plus compétitif, offre un environnement encore meilleur pour les investisseurs et favorise le développement de gisements marginaux par les acteurs locaux. Jusqu’au début de la pandémie de Covid-19 et aux réductions de production qui ont suivi, le Gabon a également réussi à inverser un déclin historique de la production pétrolière nationale et a fait de nouvelles découvertes importantes en mer.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Retour en catimini

Après son récent malaise à Londres, Ali Bongo regagne le Gabon sur la pointe des pieds

Après avoir quitté le Gabon clandestinement en début de mois pour Londres (Angleterre), Ali Bongo a regagné hier nuit...
Santé présidentielle

Absent du Gabon, Ali Bongo victime d’un nouveau malaise à Londres

Nouveau coup dur pour Ali Bongo, absent depuis de longs jours du Gabon. Selon plusieurs sources, le président...
Visioconférence

75e session de l’ONU : allocution virtuelle d’Ali Bongo au débat général

Gabon Matin vous livre l’allocution d’Ali Bongo au débat général de la 75e session de l’assemblée générale des...
Top