Le Gabon au séminaire sur l’urgence de protéger 30 % de la planète d’ici 2030

Gabon Matin

Le ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat, des Objectifs de développement durable et du Plan d’affectation des terres, Prof. Lee White, a ouvert ce merredi, une série de consultations internationales portant sur « l’urgence de protéger 30 % de la planète d’ici 2030 ».

Auteur : Gabon Matin
© 2020 D.R./GabonTime

Le Gabon au séminaire sur l’urgence de protéger 30 % de la planète d’ici 2030

Le ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat, des Objectifs de développement durable et du Plan d’affectation des terres, Prof. Lee White, a ouvert ce merredi, une série de consultations internationales portant sur « l’urgence de protéger 30 % de la planète d’ici 2030 ».

Organisé par les gouvernements du Costa Rica et de la France, en leur qualité de co-présidents de la Coalition pour une Haute ambition pour la nature et l’homme, cet événement a vu la participation de représentants des Parties à la Convention sur la diversité biologique, d’experts scientifiques, des ministres en charge de l’environnement du Costa Rica, et des Émirats Arabes Unis, ainsi que l’ambassadeur de France pour l’environnement.

Cette réunion a été l’occasion de promouvoir l’ambition des pays favorables à l’adoption d’un cadre mondial post 2020 sur la biodiversité à la hauteur des enjeux actuels de la planète afin de lutter contre les changements climatiques et préserver la biodiversité. C’est dans ce cadre que l’objectif de préserver 30% des terres et 30% des océans à l’horizon 2030 a été présenté comme une solution atteignable, vitale et durable pour la planète.

Dans le contexte de la pandémie du Covid-19 qui trouve son origine dans les interactions sans cesse grandissantes et « contre nature entre différentes espèces d’animaux sauvages, arrachées à leur habitat naturel et entassées dans un marché de viande », le ministre Lee White a réitéré l’engagement et le leadership du Gabon à préserver son territoire tout en se développant : « Notre pays a donc lancé un appel à la communauté internationale afin d’unir nos forces et agir ensemble pour une planète meilleure, une planète sans pandémie  », a-t-il déclaré.

Pour rappel, le Gabon s’est fortement investi dans la protection des écosystèmes marin et terrestre avec notamment la création de 9 parcs marins, 11 réserves aquatiques et 13 parcs nationaux. Aujourd’hui, 28 % des divers écosystèmes marins du Gabon sont consacrés à la conservation et 21% de nos écosystèmes terrestres sont protégés.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.

Contacter la rédaction

Merci d’utiliser le formulaire ci-après pour contacter notre équipe. Vous pouvez joindre également la rédaction en...
Police

La DGDI ouvre son antenne provinciale à Ntoum

Le ministre gabonais de l’Intérieur Lambert Noël Matha, a procédé ce samedi 28 décembre dans la commune de Ntoum à...
Front social

Code du travail : Levée immédiate de la grève d’avertissement des syndicats

Le Gouvernement et la coalition des organisations syndicales signataires du préavis de grève du 17 janvier 2020 ont...
Top