L’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale en conclave à Libreville

Gabon Matin

Le directeur de cabinet du ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres, Ludovic Ngok, représentant Lee White, a lancé ce jour les travaux de la revue à mi-parcours du programme de l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI).

Auteur : Gabon Matin
© 2019 D.R./GabonTime

L’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale en conclave à Libreville

Le directeur de cabinet du ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres, Ludovic Ngok, représentant Lee White, a lancé ce jour les travaux de la revue à mi-parcours du programme de l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI).

Participent à cette revue qui se tient sur deux jours au siège du Conseil national climat : les représentants des ministères de l’Économie et de l’Agriculture, de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) et de l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (AGEOS), du ministère du Climat et de l’Environnement de la Norvège, de l’Ambassade royale de Norvège à Kinshasa et du secrétariat de CAFI.

Le Gabon, qui est engagé dans un processus de préservation et de gestion durable de ses forêts, a signé en 2017, une lettre d’intention avec CAFI d’un montant de dix-huit millions quatre cents mille dollars pour la mise en œuvre du Plan national d’affectation des terres, du Système national d’observation des ressources naturelles et des forêts (SNORNF) et de la lutte contre l’exploitation illégale.

Les questions inscrites à l’ordre du jour de cette rencontre portaient essentiellement sur la mise en œuvre des jalons de ladite lettre d’intention, les programmes financés par CAFI I, la préparation du nouveau cycle de financement dans le cadre de CAFI II (12 millions de dollars) et CAFI III (150 millions de dollars).

Pour rappel, CAFI est un partenariat qui rassemble différents pays d’Afrique centrale (le Gabon, la République centrafricaine (RCA), la République démocratique du Congo (RDC), le Cameroun, le Congo et la Guinée équatoriale) et des donateurs (l’Allemagne, la France, la Norvège, le Royaume-Uni, l’Union européenne et le Brésil). L’objectif de ce partenariat étant de préserver les forêts d’Afrique centrale afin de lutter contre les changements climatiques et contribuer au développement durable.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Activités gouvernementales

Dialogue Gabon-UE : le gouvernement gabonais se concerte

C’est en présence des ministres d’Etat, ministres de l’Intérieur, Lambert Noël Matha et de la Communication, Edgard...
Régularisation

Le ministère gabonais du Logement lance l’opération « vipère » à Angondje

Le ministère des Aménagements fonciers, de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Logement a lancé depuis ce lundi 2 septembre...
Task-force sur la santé

Julien Nkoghe Bekale boude les conclusions de la Task-force sur la santé

Débutés mardi dernier, les travaux de la Task-force relative à l’amélioration des performances et de la gouvernance de...
Top