Dans le sud de Madagascar, la malnutrition des enfants risque de quadrupler, préviennent l’UNICEF et le PAM

Gabon Matin

Au moins un demi-million d’enfants de moins de cinq ans dans le sud de Madagascar risquent souffrir de malnutrition aiguë, dont 110.000 dans un état grave, ont averti, mardi, l’UNICEF et le PAM, mettant en garde contre les dommages irréversibles sur leur croissance et leur développement.

Auteur : Gabon Matin
© 2021 D.R./GabonTime

Dans le sud de Madagascar, la malnutrition des enfants risque de quadrupler, préviennent l’UNICEF et le PAM

Au moins un demi-million d’enfants de moins de cinq ans dans le sud de Madagascar risquent souffrir de malnutrition aiguë, dont 110.000 dans un état grave, ont averti, mardi, l’UNICEF et le PAM, mettant en garde contre les dommages irréversibles sur leur croissance et leur développement.

« Ce qui se passe actuellement dans le sud de Madagascar est déchirant. Nous ne pouvons pas tourner le dos à ces enfants dont la vie est en jeu », a déclaré le représentant du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) à Madagascar, Moumini Ouedraogo.

Selon les deux agences onusiennes, le nombre d’enfants souffrant de malnutrition aiguë dans cette région touché par la sécheresse, devrait être multiplié par quatre par rapport à la précédente évaluation réalisée en octobre 2020. « Nous devons redoubler d’efforts pour enrayer cette augmentation catastrophique de la faim, mais nous ne pouvons pas le faire sans des ressources financières importantes et l’adhésion des partenaires », a souligné M. Ouedraogo.

Une région frappée par la sécheresse

L’UNICF et le PAM expliquent que quatre années consécutives de sécheresse ont anéanti les récoltes et coupé l’accès des populations à la nourriture. Aussi, à l’approche de la période de soudure, qui correspond à l’épuisement des stocks de nourriture, la crise devrait s’aggraver considérablement. Plus de 1,14 million de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire dans le sud de Madagascar et le nombre de personnes en situation « catastrophique » risque de doubler pour atteindre 28.000 personnes d’ici octobre.

Le district d’Ambovombe-Androy, le plus touché, où les taux de malnutrition aiguë globale ont atteint le chiffre alarmant de 27%, risque de connaître la famine si des mesures urgentes ne sont pas prises pour empêcher une nouvelle détérioration de la situation. La crise a été aggravée par la médiocrité des installations sanitaires et le manque d’eau potable.

Agir maintenant pour sauver des vies

« Il est urgent d’investir dans la prévention et le traitement de la malnutrition chez les enfants pour éviter que la situation ne devienne encore plus critique  », a, pour sa part, déclaré le représentant de du Fonds des Nations Unie spour l’enfance (UNICEF) à Madagascar, Michel Saint-Lot.

Il affirme que « des vies peuvent être sauvées » en fournissant aux familles un accès à l’eau potable et en traitant les enfants malnutris « mais nous devons agir maintenant ». Les augmentations continues des prix de certains aliments de base, couplées à une diminution marquée de la disponibilité sur les marchés, continuent d’avoir un impact négatif sur la sécurité alimentaire.

De plus, les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 en cours posent des problèmes supplémentaires limitant l’accès des populations à la nourriture, aux marchés et aux emplois. Depuis l’année dernière, le PAM et l’UNICEF travaillent en étroite collaboration avec le gouvernement et les partenaires malgaches pour lutter contre la faim dans le sud du pays.

La crise s’aggravant, les efforts doivent être intensifiés et les agences des Nations Unies sont en train de renforcer leur réponse nutritionnelle d’urgence dans le sud. Une réponse intégrée est nécessaire pour s’attaquer à tous les facteurs de malnutrition. L’UNICEF et le PAM précisent que le traitement de la malnutrition doit aller de pair avec un plan de prévention et de réponse multisectoriel solide, en collaboration avec tous les partenaires et les autorités nationales.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Communiqué

Nominations au sein des forces de Défense et de Sécurité du Gabon du 2 avril 2020

Gabon Matin vous livre les nominations intervenu ce 2 avril au sein des forces de Défense et de Sécurité du...
Communiqué

Communiqué final du conseil des ministres du Gabon du 9 avril 2020

Gabon Matin vous livre l’intégralité du communiqué final du conseil des ministres du 9 avril...
Visioconférence

Ogandanga à la session ordinaire du Conseil des ministres de la CEEAC

Le ministre de l’Économie et de la Relance, Monsieur Jean-Marie OGANDAGA, a pris part ce mardi 24 novembre par...
Top