Communiqué de la CNR du 22 août 2019 relatif à la santé d’Ali Bongo

Gabon Matin

Gabon Matin vous livre le communiqué de presse du 22 août de la Coalition pour la nouvelle république (CNR) relatif à la santé d’Ali Bongo et à la suspension d’une juge en charge d’un dossier judiciaire contre le président gabonais.

Auteur : Gabon Matin
© 2019 D.R./GabonTime

Communiqué de la CNR du 22 août 2019 relatif à la santé d’Ali Bongo

Gabon Matin vous livre le communiqué de presse du 22 août de la Coalition pour la nouvelle république (CNR) relatif à la santé d’Ali Bongo et à la suspension d’une juge en charge d’un dossier judiciaire contre le président gabonais.

Depuis le 24 octobre 2018, le pouvoir illégitime et sanguinaire qui s’est imposé au sommet de l’Etat par la fraude, validée par la Cour Constitutionnelle et par les armes, a utilisé plusieurs artifices pour prouver la bonne santé d’Ali BONGO, sans toutefois apporter la preuve médicale appropriée.

Toutes les institutions de la République ont été mises à contribution pour montrer à la face du monde que Ali BONGO jouit de toutes ses facultés physiques, mentales et intellectuelles pour continuer à présider aux destinées du Gabon, conformément à la Loi Fondamentale.

Les dates des 16 et 17 août ont permis enfin au peuple Gabonais ahuri, de découvrir la supercherie. En effet, dans leur désir pathologique de conserver le pouvoir, les prédateurs de la République n’ont pas hésité un seul instant à offrir un spectacle d’une cruauté inhumaine, en exhibant un Chef d’Etat, soit il usurpateur, dont le lourd handicap physique et intellectuel n’a échappé à aucun observateur.

Le peuple gabonais, a découvert une marionnette dont la présence à ce défilé, a confirmé son incapacité totale à présider aux destinées du Gabon.

Ce qui a été soigneusement caché au peuple depuis le 24 octobre 2018, a été révélé au grand jour, et ce, au grand dam des manipulateurs qui croyaient présenter un film de bonne facture.

Peuple Gabonais, il n’y a pas pire spectacle que celui qu’a présenté Ali BONGO le 17 août, pour que les institutions chargées de déclarer la vacance du pouvoir, comprennent l’impérieuse nécessité de le restituer au légitime vainqueur de l’élection présidentielle d’août 2016.

Ce spectacle affligeant a permis au peuple Gabonais, ainsi qu’aux partenaires du Gabon, de mesurer le degré de cynisme, d’irresponsabilité et de cupidité qui met à nu la cruauté de ces individus.

Ce faisant, le peuple Gabonais est ainsi pris en otage. Le Gabon n’est-il pas entre les mains de brigands comme vient de le confirmer la suspension illégale d’un juge du Siège, nommé à son poste par le Conseil Supérieur de la Magistrature ?

Le Gabon, de la sorte est devenu la risée du monde.

Peuple Gabonais, la CNR dit non. Trop c’est trop ! C’est pourquoi La CNR appelle inlassablement, depuis des mois, à agir pour sauver le Gabon.

Puisque Ali BONGO l’usurpateur n’a jamais été élu, comme on le sait et que sa santé, en outre, ne lui permet plus de prolonger son forfait, le peuple Gabonais est en droit d’exiger son départ du pouvoir dans l’immédiat, pour qu’il cède la place au véritable vainqueur de l’élection présidentielle du 27 août 2016, qui est Monsieur Jean PING.

Fait à Libreville, le 22 août 2019

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Infrastructures

La dégradation de la route nationale du Gabon en images

L’axe Ntoum-Kango est dans un piteux état, comme en témoignent ces images.
Terrorisme

Cameroun : cinq militaires tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord

Cinq soldats camerounais ont été tués dans une attaque de la secte islamiste Boko Haram survenue dans la nuit de...
Journaux

Journal télévisé de 23h de Gabon 1ère du 3 juin 2019

La dernière édition d’information de la télévision publique gabonaise du 3 juin 2019. Edition présentée par Marie...
Top