Centrafrique : l’ONU condamne le meurtre de trois Casques bleus de la MINUSCA

Gabon Matin

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné les attaques perpétrées vendredi en République centrafricaine (RCA) au cours desquelles trois soldats de la paix de l’ONU ont été tuées.

Auteur : Gabon Matin
© 2020 D.R./GabonTime

Centrafrique : l’ONU condamne le meurtre de trois Casques bleus de la MINUSCA

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné les attaques perpétrées vendredi en République centrafricaine (RCA) au cours desquelles trois soldats de la paix de l’ONU ont été tuées.

Le jour de Noël et à 48 heures des élections, des éléments non-identifiés ont attaqué les forces de défense et de sécurité centrafricaines et la Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA) à Dékoa (250 kilomètres au nord de Bangui), dans la préfecture de Kémo, et à Bakouma (850 kilomètres au nord-est de la capitale), dans la préfecture du Mbomou.

Trois Casques bleus burundais de la MINUSCA ont été tués et deux autres blessés à Dékoa. « Le Secrétaire général rappelle que les attaques contre les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre », a déclaré son porte-parole, Stéphane Dujarric dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi.

M. Guterres a exhorté les autorités centrafricaines à enquêter et à traduire rapidement en justice les responsables de telles « attaques odieuses ». Le chef de l’ONU a présenté ses plus sincères condoléances aux familles des Casques bleus décédés, ainsi qu’au peuple et gouvernement du Burundi. Il a également souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

La Centrafrique doit organiser des élections présidentielle et législatives dimanche 27 décembre. Le pays d’Afrique centrale a été déstabilisé depuis plus d’une semaine par des agissements de groupes armés qui cherchent à perturber les scrutins à venir. La MINUSCA et ses partenaires internationaux ont condamné ces actes de violence et de déstabilisation. L’opération de paix onusienne a renforcé ses patrouilles dans la capitale et dans les différentes provinces du pays, en appui aux forces centrafricaines, et dans le cadre du plan de sécurisation des élections.

Jeudi, 300 Casques bleus du contingent rwandais de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) sont arrivés en RCA en renfort de la MINUSCA pour renforcer la sécurisation du processus électoral.

Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général a réaffirmé l’engagement continu des Nations Unies, en étroite collaboration avec les partenaires nationaux, régionaux et internationaux, à soutenir les efforts de consolidation de la paix et de la stabilité en RCA.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Tournoi international

Copieusement battues, les Panthères du Gabon terminent 6e de la Sud Ladies Cup 2019

Grosse douce froide pour les gabonaises engagées dans la seconde édition de la Sud Ladies Cup qui s’est déroulée du 8...
COVID-19

Coronavirus au Gabon : point journalier du 24 mars 2021

Gabon Matin vous livre le point journalier du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à...

Contacter la rédaction

Merci d’utiliser le formulaire ci-après pour contacter notre équipe. Vous pouvez joindre également la rédaction en...
Top