Carpes mortes dans l’Ogooué : une bactérie serait à l’origine du phénomène (gouvernement)

Gabon Matin

Gabon Matin vous livre l’intégralité du communiqué du gouvernement gabonais du 6 août relatif à la mort inexpliquée de plusieurs carpes dans l’Ogooué.

Auteur : Gabon Matin
© 2019 D.R./GabonTime

Carpes mortes dans l’Ogooué : une bactérie serait à l’origine du phénomène (gouvernement)

Gabon Matin vous livre l’intégralité du communiqué du gouvernement gabonais du 6 août relatif à la mort inexpliquée de plusieurs carpes dans l’Ogooué.

Faisant suite à la mort inexpliquée de la carpe dans certains lacs situés entre Ndjolé et Lambaréné, le Gouvernement a décidé le 22 juillet 2019 de la suspension de la pêche et de la commercialisation de la carpe dans les zones identifiées pour une période de quinze (15) jours.

Durant ce délai, les meilleurs efforts ont été consacrés à la compréhension du phénomène. D’une part, les résultats des analyses diligentées par l’Agence Gabonaise de la Sécurité Alimentaire (AGASA) ont permis d’écarter l’hypothèse d’une contamination d’origine chimique liée aux pesticides, engrais ou métaux lourds. D’autre part, les analyses effectuées par le Centre International des Recherches Médicales de Franceville (CIRMF) ont révélé la présence anormalement élevée dans l’eau et dans les carpes trouvées mortes d’une bactérie de type Aeromonas veronii présente naturellement dans l’environnement.

Par ailleurs, de nouveaux foyers, où le même phénomène a été constaté, ont été découverts, notamment dans les lacs Nkangue, Onangue, Wambe et Azougue, dans le petit lac à côté de Junckeville et à Sindara dans la Ngounie. Aussi, les équipes scientifiques mobilisées ont souhaité approfondir leurs travaux pour écarter avec certitude tout risque pour la population.

Dans ce contexte, il est décidé de la prolongation de la suspension de la pêche et de la commercialisation de la carpe pour une durée de 15 jours. Cette suspension s’étend dans les nouvelles zones concernées par ledit phénomène.

Nous continuons de recommander à la population d’éviter de manipuler le poisson trouvé mort et de porter à ébullition l’eau provenant de ces zones pour tout type d’utilisation.

La cellule de veille poursuivra la sensibilisation des pécheurs et des consommateurs et apportera un soutien tout aussi actif qu’auparavant aux équipes scientifiques déployées sur le terrain.

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Faits divers

Oyem : l’OCLAD met la main sur un dealer de drogue récidiviste

Un Gabonais de 43 ans, décrit comme un dealer récidiviste, vient d’être interpellé par l’antenne provinciale de l’Office...
Coopération

Deux lauréats gabonais de retour d’un séjour de coopération linguistique en Allemagne

Dans le cadre du renforcement de la coopération internationale en matière d’éducation et la promotion de la langue...
Activités présidentielles

Mahamadou Issoufou attendu au Gabon ce vendredi en visite officielle

Ali Bongo recevra ce vendredi 20 Décembre 2019 son homologue le Président de la République du Niger, Mahamadou...
Top