France : Convaincu d’avoir été trompé, un détenu tabasse sa compagne au parloir d’une prison

La rédaction de GabonTime

L’agression s’est déroulée lors d’une visite au parloir. La jeune femme, très gravement blessée, a été transportée par hélicoptère à l’hôpital

Auteur : La rédaction de GabonTime
© 2019 D.R./GabonTime

France : Convaincu d’avoir été trompé, un détenu tabasse sa compagne au parloir d’une prison

L’agression s’est déroulée lors d’une visite au parloir. La jeune femme, très gravement blessée, a été transportée par hélicoptère à l’hôpital

Un détenu a violemment agressé samedi, sa compagne qui était venue lui rendre visite à la prison de Réau, en Seine-et-Marne, et celle-ci, très gravement blessée, a dû être transportée par hélicoptère à l’hôpital, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. Cette dernière serait encore entre la vie et la mort ce dimanche, nous informe Cyril Frey, secrétaire local de FO pénitentiaire de la prison de Réau.

« L’agression s’est déroulée lors d’une visite au parloir  » samedi après-midi, a indiqué une source pénitentiaire, confirmant une information du Parisien. « Quelques secondes après avoir mis le détenu dans la cabine du parloir, les surveillants ont entendu des bruits bizarres et sont allés voir, c’est alors qu’ils ont découvert l’agression. Ils sont intervenus immédiatement  », indique le délégué syndical.

« Rouée de coups au niveau de la tête »

« Le détenu a roué de coups sa compagne au niveau de la tête », a précisé cette source. Selon le syndicat FO, « il sautait à pieds joints sur la tête de sa compagne ». « Jamais un tel déchaînement de violences ne s’est produit dans nos murs », affirme le syndicat dans un communiqué. « Le personnel est hyper choqué, une grande partie s’est mise en arrêt. Je suis entré dans la pièce après, il y avait du sang partout », précise Cyril Frey. Evacuée par hélicoptère, la victime âgée de 27 ans a été hospitalisée dans un état grave.

« Elle m’a trompé »

Incarcéré depuis un an, le détenu a notamment été condamné pour un vol avec violence. Selon Le Parisien, la visiteuse venait de dire au détenu qu’elle allait le quitter. « Elle m’a trompé ». Ce sont les déclarations du détenu pour motiver son acte, écrit FO. « Ce n’était pas un détenu qui était dans un quartier spécial ou autre. Aucun de mes collègues n’avait eu vent qu’il pouvait y avoir un problème avec lui, sinon on l’aurait mis dans un parloir avec une séparation en plexis  », assure Cyril Frey.

Le syndicat demande une prise en charge psychologique pour les surveillants qui ont été confrontés à ces « faits inqualifiables » et la mise en place d’une « brigade parloir dédiée ».

Avec 20 Minutes

Add Your Comment

Things you should know:

1.Comments will appear only after being approved by our team. Please understand that we don’t work 24/7, so it might be a while before your comment is posted.

2.In accordance with the Regulations on Internet News and Information Services and other related laws and regulations of the People's Republic of China, comments should not contain anything that is obscene, offensive, defamatory or racist.

0 Comment Log in
Write your comment...
Post
0 / 500
Be the first to comment.
Activités gouvernementales

Dialogue Gabon-UE : le gouvernement gabonais se concerte

C’est en présence des ministres d’Etat, ministres de l’Intérieur, Lambert Noël Matha et de la Communication, Edgard...
Task-force sur la santé

Julien Nkoghe Bekale boude les conclusions de la Task-force sur la santé

Débutés mardi dernier, les travaux de la Task-force relative à l’amélioration des performances et de la gouvernance de...
Journaux

Journal télévisé de 20h de Gabon 1ère du 25 septembre 2019

La principale édition d’information de la télévision publique gabonaise du 25 septembre 2019. Edition présentée par...
Top